DE LA BOITE DE PANDORE
À LA PUISSANCE DU REVE

Vittoretti est un électron libre de l’art contemporain, elle opère à sa guise et à son émotion. Sans autre souci que son inspiration. Volubile, généreuse, en grande capacité d’émerveillement malgré la dureté des temps, l’artiste travaille, sans relâche, dans son bel atelier pour trouver « l’état méditatif » qui lui a permis de « libérer les couleurs » à partir de sa période dite Boite de Pandore. Dix ans de réflexion et de peinture d’un univers personnel dont témoigne une oeuvre foisonnante. Dans la production éclatée, astrale et atomique de l’artiste, il y a une sorte de bouillon de culture intense et intime, un tourbillon créatif d’émotions profondes. Une sorte de big-bang privé qui est appel à la vie, à la création.

Une invitation impérieuse à l’acte exigeant de peindre. Appel imprescriptible. Si chaque période à son style, chaque oeuvre a sa profondeur chromatique et son secret émotionnel. Chez Vittoretti, nous nous trouvons de facto projetés dans un cosmos de conte ou dans une rêverie volcanique. L’onirisme – graphique et poétique – de l’artiste n’en est pas moins cadré par une vraie rigueur : une géométrie sensuelle, pulsive. En première place de ses « grands humains verticaux », comme elle aime joliment à dire. Vittoretti, jeune artiste, forte d’une décennie de travail, ouvre aujourd’hui ce temps émouvant : le temps de la maturité. Le bout d’un voyage qui la mène de l’obscurité à la lumière. Une révélation gorgée d’énergie « où les formes sont les couleurs et les couleurs sont les formes ».

QUELQUES ŒUVRES